Cet article date de plus d'un an.

Brésil : les ventes d'armes explosent dans le pays

Publié
Brésil : les ventes d'armes explosent dans le pays
Brésil : les ventes d'armes explosent dans le pays Brésil : les ventes d'armes explosent dans le pays (FRANCEINFO)
Article rédigé par franceinfo - B. Mousset, J. Raynal
France Télévisions

Sous la présidence de Jair Bolsonaro, les ventes d'armes ont bondi au Brésil, un pays marqué par une violence endémique.

Au Brésil, les armes à feu sont très répandues et sont devenues un fléau. À Joinville (Brésil), un célèbre marché aux armes fait recette. Ici, on peut tout essayer et même acheter en grande quantité, à condition d'avoir une autorisation. Avec une licence très facile à obtenir, un Brésilien peut acquérir une arme de gros calibre. Une dérive constatée par tous ceux qui étudient les nombreux phénomènes de violence au Brésil. "Aujourd'hui, un civil peut acheter des armes, qui sont plus puissantes que celles utilisées par la police. Il y a des collectionneurs et des associations qui ont d'énormes privilèges. Certaines personnes possèdent même 60 armes, dont 30 fusils d'assaut", explique Bruno Langeani, directeur de l'institut Sou da Paz. 

Depuis trois ans, 180 000 nouvelles armes ont officiellement été achetées

Le Président populiste Jair Bolsonaro en est en partie responsable. Depuis son élection, il y a quatre ans, il a toujours défendu la possibilité de posséder une arme, et c'est lui qui a assoupli les règles d'acquisition. Plus de mille clubs de tir ont vu le jour au Brésil sous sa présidence, et les inscriptions de nouveaux adhérents ont bondi. Depuis trois ans, 180 000 nouvelles armes ont officiellement été achetées, soit une augmentation de 90 % par rapport aux années Lula, l'ancien Président brésilien.

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.