Brésil : la justice électorale va enquêter sur Jair Bolsonaro pour ses attaques et accusations de fraudes

Le président brésilien a critiqué à plusieurs reprises et sans preuves le système de vote électronique, en place dans le pays depuis 1996.

Article rédigé par
France Télévisions
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min.
Le président brésilien Jair Bolsonaro, à Brasilia, le 30 juillet 2021. (ERALDO PERES / AP / SIPA)

La justice réplique. Le Tribunal supérieur électoral (TSE) du Brésil a décidé, lundi 2 août, d'enquêter sur le président Jair Bolsonaro pour ses attaques constantes et sans preuves sur la légitimité du système de vote électronique, en place depuis 1996.

La haute juridiction électorale a également accepté de demander au Tribunal fédéral suprême (STF) d'enquêter sur le leader d'extrême droite pour avoir propagé de fausses nouvelles sur les élections lors d'une intervention sur Facebook où il s'est dit convaincu qu'il y avait eu des fraudes lors des deux dernières élections présidentielles.

Délit "d'abus de pouvoir économique et politique"

L'enquête du TSE déterminera si le président Bolsonaro a commis des délits "d'abus de pouvoir économique et politique, d'utilisation abusive des médias, de corruption, de fraude, de veto d'agents publics et de propagande".

Le chef de l'Etat, qui cherche à se faire réélire, ne défend pas un retour au vote par bulletins en papier, mais l'impression d'un reçu par l'urne électronique pour que chaque suffrage puisse être recompté en cas de contestation.

Selon des analystes consultés par l'AFP, en remettant en cause le système électoral, le leader d'extrême droite prépare le terrain pour contester le résultat en cas de défaite, comme l'a fait l'ancien président américain Donald Trump, dont Jair Bolsonaro est un fervent admirateur.

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Brésil

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.