Le président ukrainien veut une "protection spéciale" pour les militants biélorusses exilés, après la mort suspecte de l'un d'entre eux

Le jeune directeur d'une ONG aidant des opposants au régime biélorusse a été découvert mort dans un parc de la capitale ukrainienne, ont annoncé mardi les autorités.

Article rédigé par
France Télévisions
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min.
Volodymyr Zelensky, président de l'Ukraine, lors d'un sommet européen à Batumi, en Géorgie, le 19 juillet 2021. (- / GEORGIA'S PRESIDENTIAL PRESS SER / AFP)

Le président ukrainien, Volodymyr Zelensky, a ordonné mercredi 4 août de protéger les militants biélorusses exilés dans son pays après la mort suspecte d'un opposant retrouvé pendu à KievLa police a ouvert une enquête pour "meurtre". Selon l'une des versions étudiées, il pourrait s'agir d'un "meurtre camouflé en suicide". Vitali Chychov, 25 ans, à la tête de l'ONG Maison biélorusse en Ukraine était sorti faire un jogging lundi matin, mais n'est jamais revenu.

"De possibles risques pour plusieurs militants biélorusses"

"Chaque Biélorusse qui peut devenir la cible de criminels en raison de sa position politique publique doit obtenir une protection spéciale", a déclaré mercredi le président ukrainien dans un communiqué. "Cette décision a été prise après l'obtention par les forces de l'ordre d'informations sur de possibles risques pour plusieurs militants biélorusses", précisent les autorités ukrainiennes

Ces dernières ont déjà "établi la liste des Biélorusses" concernés. Ils se sont vu proposer des mesures de protection supplémentaires, ajoute le communiqué sans donner plus de détails.

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Biélorussie

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.