Cet article date de plus d'un an.

Crise migratoire : la Biélorussie menace de couper le gaz à l’Union européenne

Publié
Crise migratoire : la Biélorussie menace de couper le gaz à l’Union européenne
FRANCE 2
Article rédigé par
J. Gasparruto - France 2
France Télévisions

Le ton monte entre les Européens et la Biélorussie, accusée de masser des milliers de migrants à sa frontière polonaise. Alors que l’Union européenne annonce de nouvelles sanctions, le président biélorusse Alexandre Loukachenko menace de couper le gaz.


Des milliers de migrants sont massés en Biélorussie, dans un campement de fortune situé à la frontière avec la Pologne. Alors que l’Union européenne annonce de nouvelles sanctions contre la Biélorussie, son président menace de ne plus alimenter l’Europe en gaz, jeudi 11 novembre. “Pas d’inquiétudes particulières confie ce soir un dirigeant européen, qui estime que cette menace de fermer les vannes d’un gazoduc, qui alimente l’Europe fait partie des menaces régulières exercées par Alexandre Loukachenko”, affirme Julien Gasparutto, journaliste France Télévisions en direct de Bruxelles (Belgique).

Un vaste chantage



Les Européens n’ont pas l’intention de céder à ce chantage, au contraire, ils souhaitent accroître la pression sur le régime biélorusse en activant, en tout début de semaine prochaine, un cinquième paquet de sanctions, à l’encontre d’une vingtaine de dirigeants, rapporte le journaliste.

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.