La Biélorussie rappelle son ambassadeur à Bruxelles après les sanctions des Européens

Les relations entre Minsk et l'UE se sont grandement refroidies depuis la répression du mouvement de contestation en Biélorussie.

Article rédigé par
France Télévisions
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min.
Le président biélorusse, Alexandre Loukachenko, le 28 mai 2021 à Minsk (Biélorussie) . (DMITRY ASTAKHOV / AFP)

La Biélorussie a annoncé lundi 28 juin suspendre sa participation au Partenariat oriental de l'Union européenne (UE) et rappeler son ambassadeur à Bruxelles (Belgique) en représailles aux sanctions européennes. Les tensions entre Minsk et l'UE n'ont fait que de s'accentuer depuis la répression d'un mouvement de contestation post-électoral historique.

Le pays s'était attiré les foudres des Européens après l'interception en mai d'un avion de ligne et l'arrestation d'un opposant à bord ordonnée par le président biélorusse, Alexandre Loukachenko. Pour punir la Biélorussie, accusée de "piraterie" aérienne, l'UE a adopté des sanctions économiques et individuelles. Elles visent des hauts responsables du pays et hommes d'affaires, ainsi que les secteurs clés de la potasse, du pétrole et du tabac.

Le Partenariat oriental, lancé en 2009, vise à rapprocher six ex-républiques soviétiques de l'Union européenne. Pour le président du Conseil européen, Charles Michel, cette décision va entraîner "une nouvelle escalade des tensions".

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Avion détourné en Biélorussie

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.