Biélorussie : un Boeing détourné avec un opposant politique à son bord

Publié
Biélorussie : un Boeing détourné avec un opposant politique à son bord
FRANCE 2
Article rédigé par
E.Pelletier, J.Vitaline, V.Castel - France 2
France Télévisions

Un vol de la compagnie Ryanair, parti d'Athènes (Grèce) et en direction de Vilnius (Lituanie) a dû atterrir en urgence. Le régime du président Loukachenko ciblait l'un de ses passagers, journaliste, activiste et opposant politique. Il a été interpellé.

Un vol civil a été cerné par des militaires sur le tarmac de Minsk (Biélorussie). Une opération des autorités Biélorusses, destinée selon l'opposition à arrêter l'un des passagers, Roman Protasevitch, 26 ans, journaliste et opposant politique. Le dimanche 23 mai, au matin, il prend place dans un avion qui décolle d'Athènes, en Grèce, direction Vilnius, en Lituanie. Un Boeing de la compagnie Ryanair. En plein vol, l'appareil reçoit l'ordre de se dérouter, sous prétexte d'une alerte à la bombe. Il est contraint de se poser à Minsk. "Il avait des doutes, il était suivi à l'aéroport, il y avait un homme russophone qui l'a approché à plusieurs reprises qui a essayé de filmer son passeport", assure Andreï Vaitovitch, journaliste franco-biélorusse.

Un détournement "inacceptable"

Le militant est une cible prioritaire du président Alexandre Loukachenko, notamment pour avoir couvert les manifestations de 2020, réprimées par le régime. Le soir-même, le Ministre des Affaires étrangères, Jean-Yves le Drian, a dénoncé l'opération et la juge "inacceptable". L'avion vient de redécoller, pour l'instant, personne ne sait où se trouve l'opposant.

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Monde

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.