Cet article date de plus de huit ans.

Barack Obama n'ira pas au chevet de Nelson Mandela

La Maison Blanche confirme ce qui se disait depuis l'arrivée de Barack Obama sur le continent africain : le président américain n'ira pas rendre visite à Nelson Mandela, hospitalisé depuis trois semaines dans un état critique. Obama est arrivé vendredi soir en Afrique du Sud. Il a en revanche rencontré la famille de l'icône de la lutte contre l'apartheid, et doit s'entretenir avec son homologue sud-africain Jacob Zuma.
Article rédigé par
Radio France
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min.
 (Gary Cameron Reuters)

Barack Obama n'ira pas voir Nelson Mandela à l'hôpital. La Maison Blanche a confirmé samedi ce que les autorités sud-africaines laissaient entendre depuis son arrivée en Afrique. Après deux jours passés au Sénégal, le président américain est arrivé en Afrique du Sud vendredi soir. Un symbole, pour ce premier président métis des Etats-Unis. 

Dès son arrivée au Sénégal, Barack Obama a multiplié les hommages au premier président noir de l'Afrique du Sud, toujours hospitalisé dans un état critique pour une infection pulmonaire. Obama a notamment qualifié Nelson Mandela, 94 ans, de "héros personnel" . S'il n'ira pas au chevet de l'ancien président sud-africain, Barack Obama va en revanche rencontrer la falmille de l'icône de la lutte anti-apartheid. 

Respect de la famille

"Afin de respecter le calme et la tranquillité de Nelson Mandela et les souhaits de la famille, ils ne se rendront pas à l'hôpital" , déclare la Maison blanche dans un communiqué, samedi. Le couple présidentiel transmettra à la famille Mandela "ses pensées et ses prières en cette période difficile".

Le président américain a rencontré en début d'après-midi des membres de la famille Mandela, dans les locaux de sa fondation à Johannesburg, alors que dans le township de Soweto, la police a dispersé de force des manifestants hostiles à la venue de Barack Obama.

Après un entretien avec le président sud-africain Jacob Zuma, Barack Obama doit rencontrer des étudiants de Soweto, dans la banlieue de Johannesburg, haut lieu de la résistance à l'apartheid.

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Monde

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.