Cet article date de plus de dix ans.

Barack Obama a annoncé avoir donné son feu vert à l'abrogation définitive du tabou homosexuel dans l'armée américaine

Ainsi, il a mis fin vendredi à une loi selon lui "discriminatoire" en place depuis 18 ans.Dans un communiqué, il dit avoir "informé le Congrès que les conditions d'une abrogation étaient réunies", et souligné que la loi qui obligeait les militaires gays à dissimuler leur homosexualité sous peine de renvoi allait "prendre fin, le 20 septembre 2011".
Article rédigé par
France Télévisions
Publié
Temps de lecture : 1 min.
Barack Obama lors d'un discours à la Maison Blanche (archives) (SAUL LOEB)

Ainsi, il a mis fin vendredi à une loi selon lui "discriminatoire" en place depuis 18 ans.

Dans un communiqué, il dit avoir "informé le Congrès que les conditions d'une abrogation étaient réunies", et souligné que la loi qui obligeait les militaires gays à dissimuler leur homosexualité sous peine de renvoi allait "prendre fin, le 20 septembre 2011".

Ce communiqué a été diffusé à l'issue d'une rencontre avec le secrétaire à la Défense Leon Panetta et le plus haut gradé américain, l'amiral Mike Mullen. Comme le président, ces deux responsables devaient "certifier" au Congrès que la préparation des forces armées à la perspective d'accueillir des personnes gays ou lesbiennes dans ses rangs était achevée et que le tabou gay pouvait être levé.

Depuis que le Sénat a voté l'abrogation du tabou gay le 18 décembre, le Pentagone a élaboré de nouveaux manuels et préparé l'ensemble des forces armées, soit 2,3 millions de militaires d'active et de réserve, à cette nouvelle politique.

Le sujet a fait l'objet d'un débat passionné dans la société américaine avec l'intervention de personnalités telles que la chanteuse Lady Gaga en faveur de l'abolition du tabou gay, le qualifiant de discriminatoire.

Mais certains élus, essentiellement républicains, et certains hauts gradés de l'armée comme le patron des Marines, le général James Amos, .

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Monde

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.