Australie : les autorités annoncent avoir déjoué des projets d'attentats

Le Premier ministre australien, Tony Abbott, a annoncé ce jeudi l'arrestation de 15 personnes dans le cadre d'un coup de filet antiterroriste. Des membres de l'État islamique auraient projeté des attentats, et des meurtres en public. L'Australie, très engagée aux côtés des États-Unis contre les djihadistes, a relevé la semaine dernière son niveau d'alerte.

(La police australienne a lancé plusieurs raids dans la matinée de jeudi, dans plusieurs villes du pays © REUTERS/David Gray)

C'est un coup de filet impressionnant, mené par plus de 800 policiers dans les banlieues de Sydney, Brisbane, dans les États du Queensland et de Nouvelle-Galles du Sud. Objectif : interpeller 25 personnes soupçonnées d'appartenir au même réseau djihadiste. Au final, quinze personnes ont été arrêtées, dont certaines se seraient montrées très actives dans la volonté de commettre des attentats ou des meurtres en public sur l'île. Tous seraient en lien, de près ou de loin, avec le groupe djihadiste de l'État islamique (EI).

Le chef de la police fédérale, Andrew Colvin, a livré des précisions dans la foulée de l'opération : "La police estime que le groupe contre lequel nous avons lancé cette opération aujourd'hui avait l'intention et avait commencé à planifier des actes de violence ici en Australie [...] Ces actes de violence consistaient notamment en des attaques aveugles contre des civils ".

Le pays en première ligne

L'opération de jeudi matin a été lancée après l'interception d'un message d'un "Australien apparemment assez haut placé au sein de l'EI ", explique le Premier ministre Tony Abbott. Ce message appelait les membres du réseau à assassiner des citoyens en public, en pleine rue. Un mode opératoire qui se rapproche de la décapitation récente des trois otages détenus par l'EI.

Selon les services de sécurité australiens, une soixantaine de ressortissants combattraient avec les djihadistes en Irak et en Syrie. "La menace qu'ils représentent augmente depuis plus d'un an ", affirme Tony Abbott. Un Premier ministre qui s'est fortement engagé aux côtés des Américains dans la lutte contre les djihadistes, avec notamment le déploiement de 600 soldats aux Émirats arabes unis, ou encore la livraison de matériel militaire.