Attaque en Tunisie : les terroristes se sont entraînés en Libye

C'est ce qu'affirme le secrétaire d'Etat chargé des affaires sécuritaires, Rafik Chelly : il s'agit de "deux extrémistes salafistes takfiris", qui ont quitté le pays en décembre pour aller en Libye. L'attaque a été revendiquée hier par les islamistes de Daech.

(Le dernier bilan de l'attaque est de 21 morts, rassemblés à la morgue Tunis © REUTERS/Zoubeir Souissi)

L'enquête avance rapidement en Tunisie. On connaît depuis plus de 24 heures l'identité des terroristes, qui avaient ouvert le feu sur des touristes, dans le musée du Prado - Yassine Abidi et Hatem Khachnaoui. Ce vendredi matin, on en sait un peu plus sur leur parcours.

Selon le secrétaire d'Etat tunisien chargé des affaires sécuritaires, Rafik Chelly, il s'agit de "deux éléments extrémistes salafistes takfiris. Ils ont quitté clandestinement le pays en décembre dernier pour la Libye, et ont pu se former aux armes en Libye" avant de revenir au pays. "Nous n'avons pas les détails, mais il y a des camps d'entraînement pour les Tunisiens à Sabratha, à Benghazi et à Derna" .

Les deux hommes étaient ce que l'on appelle des "éléments suspects" , faisant partie de "cellules dormantes, formées d'éléments présents dans les villes, connus, dont nous savons qu'ils sont takfiris, dont nous savons qu'ils peuvent mener des opérations, mais il faut rassembler les indices pour pouvoir mener une arrestation" .

Selon le dernier bilan officiel, l'attaque a fait 21 morts. L'attaque a été revendiquée par le groupe terroriste Daech.