Cet article date de plus de six ans.

Vol MH370 : la détresse d'un père de famille

Publié Mis à jour
Durée de la vidéo : 3 min.
France 2
Article rédigé par
France Télévisions

Il y a un an, le 8 mars 2014, le vol MH370 de la Malaysia Airlines se volatilisait entre la Malaisie et le Vietnam. Témoignage de Ghyslain Wattrelos, qui a perdu sa famille dans la catastrophe.

Un an après la mystérieuse disparition du Boeing 777 de Malaysia Airlines, un proche de victimes témoigne. Ghyslain Wattrelos a perdu sa femme et deux de ses enfants dans la catastrophe, le 8 mars 2014. Depuis, il tente de se reconstruire : "J'essaye de passer le moins de temps possible avec moi-même. Donc qu'est ce que je fais ? Je passe mon temps sur ce combat", confie-t-il au micro de France 2.

"Il y a un détournement au départ, ça, j'y crois"

Aujourd'hui, la disparition du vol reste l'un des plus grands mystères de l'histoire de l'aéronautique moderne. Ghyslain Wattrelos, lui, peine à faire son deuil. "C'est seulement le mois dernier, où il y a eu cette annonce absolument hallucinante de la Malaisie, qui dit 'pour des raisons administratives, nous déclarons que c'est un accident', donc là on peut commencer à émettre les certificats de décès, que j'ai eu un choc. Jusque-là, pour moi, tant qu'il n'y avait pas de certificats de décès, il y avait de l'espoir", souligne ce père de famille.

Néanmois, l'homme n'écarte aucune piste : "Il y a un détournement au départ, ça j'y crois", assure-t-il. "Que l'avion ait atterri quelque part, c'est possible aussi."

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Asie-Pacifique

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.