Vol MH370 : la détresse d'un père de famille

Il y a un an, le 8 mars 2014, le vol MH370 de la Malaysia Airlines se volatilisait entre la Malaisie et le Vietnam. Témoignage de Ghyslain Wattrelos, qui a perdu sa famille dans la catastrophe.

France 2

Un an après la mystérieuse disparition du Boeing 777 de Malaysia Airlines, un proche de victimes témoigne. Ghyslain Wattrelos a perdu sa femme et deux de ses enfants dans la catastrophe, le 8 mars 2014. Depuis, il tente de se reconstruire : "J'essaye de passer le moins de temps possible avec moi-même. Donc qu'est ce que je fais ? Je passe mon temps sur ce combat", confie-t-il au micro de France 2.

"Il y a un détournement au départ, ça, j'y crois"

Aujourd'hui, la disparition du vol reste l'un des plus grands mystères de l'histoire de l'aéronautique moderne. Ghyslain Wattrelos, lui, peine à faire son deuil. "C'est seulement le mois dernier, où il y a eu cette annonce absolument hallucinante de la Malaisie, qui dit 'pour des raisons administratives, nous déclarons que c'est un accident', donc là on peut commencer à émettre les certificats de décès, que j'ai eu un choc. Jusque-là, pour moi, tant qu'il n'y avait pas de certificats de décès, il y avait de l'espoir", souligne ce père de famille.

Néanmois, l'homme n'écarte aucune piste : "Il y a un détournement au départ, ça j'y crois", assure-t-il. "Que l'avion ait atterri quelque part, c'est possible aussi."

Le JT
Les autres sujets du JT
Une fillette passe devant un mur d\'avions en papier créé en hommage aux disparus du vol MH370, le 15 juin 2014 à Kuala Lumpur (Malaisie).
Une fillette passe devant un mur d'avions en papier créé en hommage aux disparus du vol MH370, le 15 juin 2014 à Kuala Lumpur (Malaisie). (MOHD FIRDAUS / NURPHOTO / AFP)