Cet article date de plus de sept ans.

Vidéo Soldats sud-coréens et américains s'entraînent à une invasion de Pyongyang

Publié
Durée de la vidéo : 1 min.
DLTFTV_MAM_5468705
Article rédigé par
France Télévisions

Des manœuvres militaires conjointes entre la Corée du Sud et les Etats-Unis se sont achevées, vendredi, à Pocheon, près de la zone démilitarisée séparant les deux Corée. 

Séoul et Washington montrent leurs muscles face à Pyongyang. Les manœuvres militaires conjointes entre les deux pays, dites "Ulchi Freedom", se sont achevées, vendredi 28 août, à Pocheon (Corée du Sud), au terme de dix jours d'exercices à grande échelle. Le 17 août, ce déploiement de force annuel, avait été qualifié de "déclaration de guerre" par la Corée du Nord. 

Des milliers de soldats mobilisés

Vendredi, la présidente sud-coréenne Park Geun-hye a assisté à la fin de cet exercice. Elle a pu notamment assister à des manœuvres d'hélicoptères cobra et des tirs spectaculaires depuis des chars d'assaut, le tout sur une musique guerrière. Cette simulation par ordinateur d'une invasion de la Corée du Sud par son voisin du Nord a mobilisé 50 000 soldats sud-Coréens et 3 000 militaires américains. 

Cet exercice intervient alors que la péninsule connaît un regain de tensions à la suite d'une attaque à la mine antipersonnel imputée à Pyongyang par Séoul. Deux soldats sud-coréens avaient été blessés dans des explosions, le 4 août près de la frontière.

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.