VIDEO. Le tigre, menacé par le trafic, mobilise Interpol

Ils étaient 100 000 il y a un siècle, mais les grands félins ne sont plus que 3000 dans le monde.

ANNE-CLAIRE POIGNARD, MATHIAS BARROIS - FRANCE 2

La chasse au tigre est interdite depuis 1978, pourtant des braconniers continuent de massacrer les félins. Fourrure, yeux, moustaches, griffes, pénis, os… Le tigre est aujourd'hui menacé par un important trafic. Le monde en comptait environ 100 000 il y a un siècle, mais ils ne sont plus que 3 000 environ, dans 13 pays, principalement en Asie du Sud-est.

On lui prête en effet des vertus médicinales et les préparations à base de tigre se vendent à prix d'or au marché noir. Un seul tigre peut rapporter jusqu'à 55 000 euros, dont 25 000 rien que pour sa peau. Ses os peuvent être vendus autour de 1 600 euros le kilogramme et la viande atteint en moyenne 120 euros le kg. D'autres sont tués pour le plaisir de riches personnalités, en Chine par exemple, qui désirent ainsi afficher leur puissance.

Un business tel qu'Interpol se mobilise pour l'endiguer.

Un tigre dans un cage temporaire, au centre de sauvetage des animaux, à Soc Son, au Vietnam, le 9 janvier 2008.
Un tigre dans un cage temporaire, au centre de sauvetage des animaux, à Soc Son, au Vietnam, le 9 janvier 2008. ( REUTERS )