VIDEO. La Corée du Nord défile en grande pompe pour les 70 ans de son parti unique

Vague après vague, des milliers de soldats marchant au pas de l'oie ont défilé sur la place Kim Il-Sung à Pyongyang, suivis par des colonnes de chars, de véhicules blindés et de missiles, à l'occasion du 70e anniversaire du parti unique.

Une débauche d'hommes, de moyens et de couleurs pour fêter le dernier parti stalinien du monde. Vague après vague, des milliers de soldats marchant au pas de l'oie ont défilé sur la place Kim Il-Sung à Pyongyang, suivis par des colonnes de chars, de véhicules blindés et de missiles, à l'occasion du 70e anniversaire du parti unique, samedi 10 octobre.

 

D'inspiration marxiste-léniniste, il règne au bon plaisir de trois générations de Kim, considérés comme la seule dynastie communiste de l'histoire dans ce pays, l'un des plus hermétiques au monde. "Le Parti des travailleurs de Corée est un parti invincible qui forme un tout avec le peuple", a ajouté le leader nord-coréen dans un discours de trente minutes, ponctué d'applaudissements de dizaines de milliers de personnes qui brandissaient des drapeaux.

"Faire face à toute guerre provoquée par les Etats-Unis"

Portant son traditionnel costume sombre à col Mao, le dirigeant nord-coréen a prononcé un discours au ton plus belliqueux que lors de ses précédentes apparitions en public, affirmant que son pays était prêt à faire face à toute menace des Etats-Unis : "Aujourd'hui, notre parti proclame avec détermination que nos forces armées révolutionnaires sont capables de faire face à toute guerre provoquée par les Etats-Unis, et nous sommes prêts à protéger notre peuple et le ciel bleu de notre patrie", a lancé le dirigeant nord-coréen.

Le JT
Les autres sujets du JT
Vague après vague, des milliers de soldats marchant au pas de l\'oie ont défilé sur la place Kim Il-Sung à Pyongyang, samedi 10 octobre, suivis par des colonnes de chars, de véhicules blindés et de missiles.
Vague après vague, des milliers de soldats marchant au pas de l'oie ont défilé sur la place Kim Il-Sung à Pyongyang, samedi 10 octobre, suivis par des colonnes de chars, de véhicules blindés et de missiles. ( FRANCE 2 / FRANCE TV INFO )