VIDEO. Népal : un nouveau séisme provoque la panique à Katmandou

Les habitants de la capitale népalaise se sont réfugiés dans les rues, de crainte que ce tremblement de terre entraîne l'effondrement de bâtiments déjà très endommagés par les secousses du 25 avril. 

REUTERS et APTN

La secousse a été ressentie jusqu'à New Delhi, en Inde. Deux semaines après le tremblement de terre qui a fait plus de 8 000 morts, le 25 avril à Katmandou, un nouveau séisme de magnitude 7,4 a frappé le Népal, mardi 12 mai. Cette fois, l'épicentre se situe à 83 km à l'ouest de Katmandou et à 68 km à l'ouest de Namche Bazar, dans la région de l'Everest, près de la frontière chinoise. Selon un bilan provisoire, au moins 37 personnes ont perdu la vie lors de ce nouveau séisme.

L'aéroport de Katmandou, porte d'entrée principale de l'aide internationale, a été fermé par précaution ce 12 mai, ont indiqué les autorités. Et ce alors qu'une seconde secousse, de magnitude 6,3, a fait trembler la petite nation himalayenne, une demi-heure après la première, selon l'USGS.

Les blessés du séisme d'avril évacués des hôpitaux

Ces dernières secousses ne semblent pas aussi graves que celle du 25 avril. Mais les habitants de la capitale ont redouté que ces nouveaux séismes provoquent l'effondrement de bâtiments déjà très endommagés. Dans le principal hôpital de la ville, les patients blessés fin avril ont été évacués sur des chaises roulantes, de peur que les bâtiments s'effondrent. Le personnel médical a dû dresser des tentes sur le parking pour accueillir les nouveaux blessés. 

La police népalaise a exhorté la population à rester à l'extérieur des bâtiments et à éviter d'encombrer le réseau de téléphonie mobile.

Le JT
Les autres sujets du JT
Des habitants de Katmandou (Népal) se réfugient dans la rue, après un séisme, mardi 12 mai 2015. 
Des habitants de Katmandou (Népal) se réfugient dans la rue, après un séisme, mardi 12 mai 2015.  (MATIN AKTAS / ANADOLU AGENCY / AFP)