Séisme au Népal : des régions entières coupées du monde

Le dernier bilan du séisme au Népal fait état de plus de 6 200 morts. Six jours après la catastrophe, les opérations de recherches vont s'arrêter à Katmandou.

France 2

Un chemin de terre à travers la montagne sur lequel les camions d'aide humanitaire ne se risquent pas. Pourtant l'épicentre du séisme se trouve au bout de cette piste. Après deux heures de route, une équipe de France 2 tombe finalement sur des villages "fantômes". Les bâtisses se sont écroulées en quelques secondes.
"Le séisme a été tellement puissant qu'il n'a laissé aucune maison debout", assure Hugo Clément. "Le village n'est plus qu'un ancien champ de ruine. Les habitants essaient d'y survivre, seuls, presque sans aucune aide extérieure", ajoute l'envoyé spécial de France 2.

"Personne ne vient nous aider"

Dans le village visité par les journalistes, personne n'est mort dans les décombres. Les habitants, des paysans, travaillaient dans les champs au moment du séisme. Le plus dur commence maintenant pour eux. Ils manquent de tout et sont affamés. "On veut de l'aide. Personne ne vient nous aider", assure un habitant du village. Près d'une semaine après le séisme, certains attendent toujours d'être évacués.

Le JT
Les autres sujets du JT
Un Népalais tentant de dégager les ruines d\'un temple, jeudi 30 avril à Katmandou (Népal), où un séisme a partiellement détruit la ville.
Un Népalais tentant de dégager les ruines d'un temple, jeudi 30 avril à Katmandou (Népal), où un séisme a partiellement détruit la ville. (PALANI MOHAN / IFRC / AFP)