Séisme au Népal : d'importants risques sanitaires

Docteur Gilbert Potier, directeur des opérations internationales "Médecins du Monde" était l'invité du Grand Soir 3 ce mardi 28 avril.

France 3
#AlertePollution

Rivières ou sols contaminés, déchets industriels abandonnés… Vous vivez à proximité d’un site pollué ?
Cliquez ici pour nous alerter !

"Médecins du Monde" travaille avec des médecins et des chirurgiens népalais, sur les lieux du séisme qui a frappé le pays il y a quatre jours. "Ils nous disent recevoir beaucoup de traumatologie", témoigne à France 3, le docteur Gilbert Potier. "Ils ont des soucis avec les évacuations des gens qui sont ensevelis", confie-t-il.

Selon le docteur Potier, "les hôpitaux sont débordés (...), la prise en charge est plutôt efficace avec des équipes qui sont présentes (...) Les Népalais gèrent au mieux la crise et il y a une grosse solidarité de la population".

Des risques épidémiques

Un risque sanitaire existe-t-il ? "Le Népal est l'un des dix pays les plus pauvres d'Asie, vous pouvez vous retrouver avec les pathologies habituelles, des diarrhées, du choléra... On annonce la pluie, la météo est depuis quelques jours, défavorable, il est possible  que les maladies habituelles puissent se trouver sous la forme épidémique", explique Gilbert Potier.

Une équipe de "Médecins du Monde" doit se rendre sur place, mais il existe des problèmes d'autorisation. Selon le docteur Potier, "depuis trois jours, les autorités népalaises ont donné la priorité aux vols humanitaires (...). Elles demandent aux tours-opérateurs de s'occuper des rapatriements des touristes".

Le JT
Les autres sujets du JT
Une famille de sinistrées de Katmandou sous la pluie (Népal), le 28 avril 2015
Une famille de sinistrées de Katmandou sous la pluie (Népal), le 28 avril 2015 (NAVESH CHITRAKAR / REUTERS)