Séisme au Népal : 159 ressortissants français toujours recherchés

Si beaucoup de Français ont été localisés, Paris reste toujours sans nouvelle de 159 d'entre eux, qui restent souvent dans des zones inaccessibles.

France 2

Alors que 159 Français sont toujours recherchés au Népal après le séisme qui a frappé le pays, "la seule solution pour aller les récupérer, ce sont des hélicoptères", rappelle Hakim Abdelkhalek. "Mais ils sont beaucoup trop peu nombreux dans le pays", précise le journaliste de France 2.
Ce vendredi 1er mai, "la France aurait dû par exemple aller récupérer certains de ses ressortissants, mais l'opération d'évacuation a été annulée à la dernière minute car l'hélicoptère réservé par l'ambassadeur de France a été réquisitionné par un ministre népalais", indique l'envoyé spécial à Katmandou.

Des tensions sur le terrain

Jeudi 30 avril, "une trentaine de Français ont pu être héliportés. Mais il a fallu plus de trois jours aux autorités françaises pour réussir à dénicher un hélicoptère". Il y a donc une lutte pour trouver des hélicoptères, "entre les gouvernements qui souhaitent porter assistance à leurs ressortissants et les ONG et les autorités népalaises", qui veulent aider leurs populations.
"Sur le terrain, il y a parfois des tensions. Certains habitants ont caillassé des hélicoptères pendant des opérations d'évacuation car ils ne comprennent pas au nom de quoi les étrangers seraient prioritaires dans la tragédie qui les frappe actuellement", conclut Hakim Abdelkhalek.

Le JT
Les autres sujets du JT
Des habitants et des policiers népalais tentent de retrouver des survivants à Katmandou, le 27 avril 2015, deux jours après le séisme qui a ravagé le pays, et fait plusieurs milliers de morts.
Des habitants et des policiers népalais tentent de retrouver des survivants à Katmandou, le 27 avril 2015, deux jours après le séisme qui a ravagé le pays, et fait plusieurs milliers de morts. (DANISH SIDDIQUI / REUTERS)