Birmanie : un coup d'état militaire frappe le pays

Publié
Durée de la vidéo : 2 min.
Birmanie : un coup d'état militaire frappe le pays
Article rédigé par
L.Nahon, A.Miguet, G.Caron, N.Karczinski - France 3
France Télévisions

Le pouvoir militaire s’est emparé de la Birmanie, le 1er février. Les militaires quadrillent les rues de la capitale, et la dirigeante Aung San Suu Kyi a été arrêtée.

Les militaires ont été déployés en masse, le 1er février, suite au coup d’Etat qui frappe la Birmanie. Aung San Suu Kyi a été arrêtée. Elle dirigeait le gouvernement civil depuis 2016.Pas d'images de son arrestation, mais une vidéo montre une parlementaire arrêtée par l'armée. La jeune démocratie a désormais été évincée : "Notre pays était un oiseau qui apprenait seulement à voler, et on lui a coupé ses ailes", lance un étudiant qui manifeste dans la rue. 

Les habitants se pressent pour retirer de l’argent

Les partisans des généraux fêtent dans les rues ce coup d’État. La population se presse pour acheter des denrées alimentaires ou pour retirer de l’argent. Le réseau internet et les chaînes de télévision ont été coupés. La plupart des capitales occidentales condamnent fermement ce coup de force, et exigent la libération de la dirigeante, qui avait pourtant été désavouée par la communauté internationale.

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.