Bangladesh : au moins 27 réfugiés rohingyas portés disparus après un naufrage

Les réfugiés tentaient de fuir un camp sur l'île Bhashan Char, où près de 20 000 d'entre eux ont été déplacés.

Article rédigé par
France Télévisions
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min.
Des réfugiés rohingyas en partance vers l'île de Bhashan Char (Bangladesh), le 4 décembre 2020. (STRINGER / ANADOLU AGENCY / AFP)

Drame dans le golfe du Bengale. Au moins 27 réfugiés rohingyas sont portés disparus après le naufrage samedi 14 août de leur embarcation, ont annoncé les autorités du Bangladesh. Ils tentaient de fuir un camp critiqué par les ONG de défense des droit humains situé sur une île du pays.

Selon la police, le petit bateau de pêche a sombré avec 41 Rohyngias à bord après avoir rencontré une mer agitée dans le golfe. Quatorze personnes ont été secourues, et les recherches se poursuivent pour tenter de retrouver les disparus. "Des bateaux de la marine et un hélicoptère se sont également joints aux recherches", a déclaré Sujit Kumar Chanda, l'administrateur officiel de l'île Bhashan Char, où près de 20 000 Rohyngias ont été déplacés.

Emprisonnés après avoir fui le camp

Alors que certains Rohyngias se plaignent d'avoir été déplacés de force sur cette île, le Haut-Commissariat aux réfugiés des Nations unies s'est dit, après le drame, "inquiet des informations selon lesquelles des réfugiés ont été arrêtés et emprisonnés pour avoir tenté de quitter Bhashan Char".

Le Bangladesh a commencé à déplacer des réfugiés dans ce camp en novembre, expliquant que les camps du sud-est du pays étaient surpeuplés. Des centaines de Rohyngias ont depuis fui l'île et ont été arrêtés dans des villages côtiers dans la région de Chittagong, selon la police.

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Rohingyas

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.