Bangladesh : au moins six morts dans l'incendie d'un camp de Rohingyas, plus de 50 000 déplacés

Près de 10 000 abris ont été détruits par les flammes dans cet incendie qui s'est déclaré lundi à Cox's Bazar.

Article rédigé par
France Télévisions
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min.
Le camp de réfugiés à Cox's Bazar (Bangladesh) après l'incendie qui a fait au moins six morts, le 23 mars 2021. (STRINGER / ANADOLU AGENCY / AFP)

Nuit d'horreur pour des milliers de Bangladais. Au moins six Rohingyas sont morts dans un incendie qui s'est déclaré lundi 21 mars dans un immense camp de réfugiés situé à Cox's Bazar, à l'extrême sud-est du Bangladesh, forçant au moins 50 000 personnes à fuir, selon des responsables et des travailleurs humanitaires.

"Près de 10 000 abris ont été incendiés", a déclaré à l'AFP Mohsin Chowdhury, secrétaire à la gestion des catastrophes et des secours, venu sur place depuis la capitale, Dacca. "Au moins six personnes ont péri", a-t-il ajouté. Les pompiers ont fini par maîtriser le sinistre vers minuit. "Nous avons réuni un comité de sept membres pour enquêter sur l'incendie", a précisé Mohsin Chowdhury.

Troisième incendie en quatre jours

Les autorités ont indiqué que le feu avait démarré dans l'un des 34 camps, couvrant plus de 3 000 hectares, avant de se propager à trois autres camps forçant les réfugiés à fuir, emportant avec eux ce qu'ils pouvaient sauver. Selon l'organisation Refugees International, au moins 50 000 personnes ont fui l'incendie, dont l'origine demeure pour le moment inconnue et qui a réduit en cendres des milliers de baraques de fortune faites de bâches et de bambou.

Il s'agit du troisième incendie à se déclarer dans les camps de Rohingyas en quatre jours, a déclaré à l'AFP un responsable des pompiers. Vendredi déjà, deux incendies avaient détruit des dizaines d'abris rohingyas, selon les autorités.

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.