Pourquoi un tel séisme a-t-il frappé le Népal ?

Le séisme survenu samedi au Népal était attendu par les spécialistes. Explications avec France 2.

FRANCE 2

Le séisme qui a frappé le Népal, samedi 25 avril, le plus violent dans ce pays depuis plus d'un siècle, était attendu par les sismologues depuis plusieurs années. Cette région du globe, le long de la faille himalayenne, est réputée pour son fort risque sismique.

L'une des plaques, la plaque indienne, se rapproche de 2 cm par an de la plaque asiatique. "Ça n'a l'air de rien, 2 cm par an, mais au bout de quelques siècles, ça fait des mètres, la faille coince et tout d'un coup, elle lâche, c'est le tremblement de terre", détaille Vincent Courtillot, géophysicien. Les deux plaques sont entrées en collision et se sont chevauchées le samedi 25 avril, à 80 km de la capitale népalaise Katmandou.

Une faille sous Katmandou

"Toute cette zone a rompu en moins de deux minutes, générant des vibrations extrêmement intenses. Et malheureusement, cette faille passe sous la ville de Katmandou, à 10 km de profondeur, ce qui explique l'ampleur des dégâts", explique Jérôme Vergne, sismologue à l'Institut de physique du globe de Strasbourg.

Le dernier séisme avait eu lieu en 1934, d'une magnitude de 8,4 sur l'échelle de Richter. Il avait fait 17 000 morts au Népal, mais aussi en Inde.

Le JT
Les autres sujets du JT
(FRANCE 2)