Exaspéré par la pollution, un Chinois porte plainte contre le gouvernement local

Il s'agit d'une première dans le pays. Elle se déroule à Shijiazhuang, la capitale du Hebei, la ville la plus irrespirable du pays en 2013.

Des habitants de Shijiazhuang (Chine) se promènent près du centre commercial Yuhua Wanda, le 18 janvier 2014.
Des habitants de Shijiazhuang (Chine) se promènent près du centre commercial Yuhua Wanda, le 18 janvier 2014. (THOMAS BAIETTO / FRANCETV INFO)

A Shijiazhuang, la capitale du Hebei, dans le nord de la Chine, la pollution est partout. Du coup, Li Guixin a dû acheter un tapis roulant, pour faire du sport sans quitter son appartement, un masque pour se protéger des particules ou encore un purificateur d'air. La semaine dernière, exaspéré, il a porté plainte contre le département de protection environnementale du gouvernement local, rapporte Le Monde.fr (pour abonnés) mercredi 26 février. Une première dans ce pays en proie à d'importants problèmes environnementaux.

En 2013, selon les statistiques compilées par une application chinoise, la capitale du Hebei a été la ville la plus irrespirable du pays. Shijiazhuang connaît des pics plus longs et plus importants que Pékin.  En 2011, selon Greenpeace (en anglais), on y a brûlé 80% de la consommation totale de charbon de la région capitale (Pékin-Hebei-Tianjin), explique notre reportage sur place.

Peu de chance d'aboutir 

Selon Le Monde.fr, le plaignant réclame "des réparations de 10 000 yuans (1 200 euros)", et invite les citoyens à faire valoir leur droit à un air plus pur. Le tribunal doit décider vendredi de la recevabilité de la plainte de Li Guixin. Or, "le cabinet d'avocats choisi par Li Guixin pour le défendre a indiqué au 'Monde' qu'il ne représentait plus ce client, sans donner de raison." 

Si "l'un des responsables du bureau de l'environnement de Shijiazhuang, Cheng Gang, s'est félicité de la prise de conscience parmi le public des risques environnementaux", un professeur de droit cité par Le Monde, nuance : "La procédure sera compliquée, car il devra apporter des preuves suffisantes comme quoi le Bureau de l'environnement est fautif. Je pense qu'il y a peu de chance qu'un procès ait lieu."