Cet article date de plus de quatre ans.

Philippines : Rodrigo Duterte autorise la police à tuer les "idiots" qui résistent à leur arrestation

Le président philippin, Rodrigo Duterte, a tenu ces propos dans le cadre de sa campagne antidrogue. 

Article rédigé par
France Télévisions
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min.
Le président philippin Rodrigo Duterte, à Manille (Philippines), le 8 août 2017.  (ERIK DE CASTRO / REUTERS)

"C'est l'ordre que je vous donne." Le président des Philippines, Rodrigo Duterte, a autorisé la police à tuer les "idiots" qui résisteraient violemment à leur arrestation. Il a fait cette déclaration lors d'une cérémonie en périphérie de Manille (Philippines), lundi 28 août, dans le cadre de sa campagne antidrogue, menée à travers le pays depuis plus d'un an. 

"Votre devoir réclame que vous surmontiez la résistance de la personne que vous arrêtez (...), [si] elle résiste et qu'elle est violente, (...) vous êtes libre de tuer les idiots", a affirmé le dirigeant, s'adressant directement au chef de la police d'une ville du sud du pays. Le maire de cette ville a été tué au cours d'une opération antidrogue. 

Une politique antidrogue controversée 

Rodrigo Duterte a cependant ajouté que "les meurtres, les homicides et les assassinats extrajudiciaires" n'étaient pas autorisés, et que la police devait respecter les règles de l'Etat de droit tout en menant ses missions à bien.

Le président philippin a lancé une vaste campagne antidrogue dès son arrivée au pouvoir, en 2016. Cette politique a fait plusieurs milliers de morts et a valu au chef d'Etat de vives critiques internationales. 

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Asie-Pacifique

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.