VIDEO. Le président philippin Rodrigo Duterte se compare à Adolf Hitler

Coutumier des outrances, Rodrigo Duterte a indiqué qu'il serait "heureux" d'exterminer trois millions de toxicomanes et dealers présents, selon lui, aux Philippines.

Le président philippin Rodrigo Duterte, le 26 septembre 2016, à Manille (Philippines).
Le président philippin Rodrigo Duterte, le 26 septembre 2016, à Manille (Philippines). (GEORGE CALVELO / ANADOLU AGENCY / AFP)

Rodrigo Duterte ne recule devant rien. Vendredi 30 septembre, le controversé président philippin s'est tout simplement comparé à Adolf Hitler. Habitué des outrances, le chef d'Etat a affirmé qu'il serait "heureux" d'exterminer trois millions de toxicomanes et dealers dans son pays.

Lors d'une conversation décousue tenue à son arrivée dans son fief de Davao, après une visite au Vietnam, Rodrigo Duterte a dit à des journalistes qu'il avait été décrit par ses adversaires comme "une sorte de cousin de Hitler". Rappelant l'extermination de millions de juifs par les nazis, il a exprimé sa volonté d'en finir avec les toxicomanes et les dealers de son pays.

Il y a trois millions de toxicomanes aux Philippines, je serais heureux de les massacrer.Rodrigo Duterte

"Si l'Allemagne a eu Hitler, les Philippines ont...", a-t-il ajouté, sans finir sa phrase mais en se montrant du doigt.

Plus de 3 000 morts depuis qu'il est au pouvoir

L'ancien maire de Davao a été élu en mai dernier à la tête de l'Etat philippin en promettant d'employer la manière forte contre les trafiquants et les usagers dans le pays de 100 millions d'habitants. Sa campagne contre le trafic de drogue a causé la mort d'environ 3 100 personnes depuis sa prestation de serment le 30 juin dernier.

Le président philippin ne cesse de défrayer la chronique. En mai, il avait déjà traité le pape François de "fils de pute", simplement parce que la visite du souverain pontife à Manille avait provoqué des embouteillages dans la capitale de l'archipel. Une insulte à nouveau adressée à Barack Obama début septembre.