Cet article date de plus de cinq ans.

Pakistan : une bombe fait au moins 52 morts sur un site religieux soufi

La déflagration s'est produite au milieu de la foule des fidèles au cours d'une cérémonie au sanctuaire de Shah Noorani, un saint du soufisme.

Article rédigé par
France Télévisions
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min.
Au moins 25 personnes ont été tuées et plus de 35 blessées samedi dans l'explosion d'une bombe sur un site religieux soufi au Baloutchistan, samedi 12 novembre. (GOOGLE MAPS)

Au moins 52 personnes ont été tuées et plus de 35 blessées dans l'explosion d'une bombe sur un site religieux soufi au Baloutchistan, samedi 12 novembre, selon un nouveau bilan ministériel. La déflagration s'est produite au milieu de la foule des fidèles au cours d'une cérémonie au sanctuaire de Shah Noorani, un saint du soufisme. Cette branche mystique de l'islam est considérée comme hérétique par certains groupes islamistes radicaux, dont les talibans.

Un célèbre chanteur soufi tué au mois de juin

La communauté soufie est une cible régulière des islamistes radicaux. En juin, le meurtre d'un célèbre chanteur soufi à Karachi, la métropole du sud du Pakistan, avait suscité une vague d'indignation dans ce pays. Amjad Sabri, un interprète de "qawwali", une forme traditionnelle de musique religieuse islamique très appréciée dans cette zone de l'Asie et dont l'origine remonte au XIIIe siècle, avait été tué par deux hommes à moto, et la police avait alors parlé d'"acte de terrorisme".

Frontalier de l'Iran et de l'Afghanistan, le Baloutchistan est la province la plus pauvre du Pakistan malgré ses ressources pétrolières et gazières et son ouverture sur la mer d'Arabie. Il est secoué par des violences confessionnelles entre sunnites et chiites, des attaques islamistes et, depuis 2004, une insurrection séparatiste.

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Asie-Pacifique

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.