Cet article date de plus de sept ans.

Pakistan : le fièvre du sport de contact gagne les femmes

Le Kabbadi, totalement inconnu en Europe, est extrêmement populaire dans le sous-continent indien. Un sport à mi-chemin entre la lutte et le rugby. La coupe du monde se déroule en décembre en Inde. Une nouveauté pour 2013 : le Pakistan est le premier pays musulman à y envoyer une équipe féminine.
Article rédigé par
France Télévisions
Publié
Temps de lecture : 1 min.
Une équipe féminine de Kabbadi, à New-Delhi, le 4 décembre 2010. (AFP/Rareendran)

Le principe du Kabbadi est de toucher son adversaire et rentrer dans son camp le plus vite possible sans se faire attraper par l'autre équipe. Au Pakistan, ce sport de contact est très populaire.

L'Inde reste pour le moment le vainqueur incontesté de cette épreuve. Pour essayer de contrer cette suprématie, le Pakistan mise sur une grande nouveauté : une équipe féminine. Les joueuses se sont entraînées non-stop pendant un mois avant la coupe du monde.

Pour gagner au Kabbadi, il ne suffit pas d'être une bonne sportive. Pour Aisha Qazi, entraîneur, «les filles viennent de sports différents. Certaines de l'athlétisme, d'autres sont haltérophiles. Des sport individuels alors que le Kabbadi est un sport collectif. Cela m'a pris beaucoup de temps de leur apprendre à jouer ensemble

Durant la coupe du monde, les Pakistanaises affronteront l'Inde mais aussi les Etats-Unis et le kenya. Mais cela n'a pas été facile de convaincre les familles très conservatrices des joueuses de les envoyer en Inde défendre les couleurs de leur pays.

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Asie-Pacifique

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.