La police chinoise met la main sur 187 peaux de boas

Ces animaux sont pourtant protégés par la convention de Washington sur le commerce international des espèces de faune menacées.

Francetv info

Des policiers chinois ont mis la main, mercredi 7 décembre, sur 187 peaux de boas constrictors dans la ville de Pingxiang, dans une province du sud de la Chine. Or ces animaux sont protégés par la convention de Washington sur le commerce international des espèces de faune et de flore sauvages menacées d'extinction. Le commerce de ces reptiles ou l'échange de produits qui en sont issus est fortement restreint.

Selon un inspecteur, les policiers ont été attirés par "une odeur très forte" émanant d'un sac. Les peaux étaient entourées dans du papier avec des inscriptions en vietnamien. Une enquête est en cours.

Des policiers chinois étendent les peaux de boas trouvées, à Pingxiang (Chine), le 7 décembre 2011.
Des policiers chinois étendent les peaux de boas trouvées, à Pingxiang (Chine), le 7 décembre 2011. (FTVI / REUTERS)