La Corée du Sud, pays le plus «connecté» au monde devant le Danemark

La Corée du Sud figure en première place au rang mondial des technologies de l'information et de la communication, selon le rapport annuel de l'Union internationale des télécommunications (UIT). Séoul retrouve sa position de leader qu'elle avait perdue en 2014 au profit du Danemark. Quant aux pays africains, ce n'est pas nouveau, ils continuent d'occuper les dernières places du classement.

Les Coréens du Sud seraient les plus nombreux à posséder des téléphones mobiles et à se connecter à Internet.
Les Coréens du Sud seraient les plus nombreux à posséder des téléphones mobiles et à se connecter à Internet. (DANIEL KALKER / DPA / DPA PICTURE-ALLIANCE/AFP)

Les Coréens du Sud sont les plus connectés au monde derrière les Danois. C'est ce qu'indique le classement 2015 de l'UIT basé sur un «indice de développement» des TIC (Internet, téléphone, mobiles). Dans le Top 10 des pays les plus avancés dans ce secteur, figurent la Suède, l'Islande, le Danemark, la Finlande, Hong Kong, le Luxembourg, la Suisse, les Pays-Bas et le Royaume-Uni.

On note un léger mieux pour la France, classée 18e en 2014, qui se retrouve à la 17e place en 2015, juste derrière l'Allemagne, les Etats-Unis ou la Nouvelle-Zélande mais devant la Belgique, le Canada ou l'Autriche.

Selon l'UIT, «3,2 milliards de personnes sont désormais connectées (2,7 milliards en 2013) soit 43,3,4% de la population mondiale». Au niveau mondial, l'internet continue de croître mais à un rythme plus lent de 6,9% sur un an contre 7,4% en 2014. Dans les pays en développement, la proportion d'internautes a cependant presque doublé entre 2010 et 2015.


Dans le secteur de la téléphonie mobile, le nombre d'abonnements a atteint presque 7,1 milliards dans le monde, soit l'équivalent de la population mondiale. Cela ne signifie pas pour autant que tous les habitants de la planète sont connectés: un utilisateur possède souvent plusieurs abonnements.

A l'horizon 2020, 56% des ménages au niveau mondial auront accès à internet, mais le nombre d'internautes ne devrait représenter que 53% de la population mondiale, prévoit le rapport de l'UIT.

En queue de peloton de ce classement mondial: le continent africain. Seuls l'Ile Maurice (5,22) et les Seychelles (5,97) obtiennent une note supérieure à la moyenne mondiale (4,77). L'Afrique du Sud se positionne juste en dessous de cette moyenne alors que le Nigeria, pays le plus peuplé du continent, se situe à la 133e place mondiale.