La Chine manque d'air

10 villes entre Shanghai et Pékin sont placées en alerte rouge prolongée face à un fort épisode de pollution.

france 3

C'est un brouillard compact d'où les buildings émergent à peine. Ce sont les images de la nouvelle vague de pollution record qui traverse la Chine. "La pollution est là, mais qu'est-ce que je peux y faire, il faut bien que je sorte", commente un jeune homme. Cette fois, ce n'est plus seulement Pékin qui étouffe, mais aussi une bonne partie du nord, du nord-est et du centre du pays.

Des taux de pollution record

Les Chinois surveillent de près les indicateurs de pollution atmosphérique. Dans la ville de Xinxiang, on a enregistré des taux de pollution aux particules fines 30 fois supérieurs au seuil maximal fixé par l'organisation mondiale de la santé. Respirer de l'air sain est devenu une préoccupation, presque une obsession. Dans les grandes entreprises de Shanghai, on a ainsi installé des filtres à air dans les bureaux.

Le JT
Les autres sujets du JT
La ville de Shangaï (Chine) plongée dans un nuage de pollution, le 15 décembre 2015.
La ville de Shangaï (Chine) plongée dans un nuage de pollution, le 15 décembre 2015. (SHEN CHUNCHEN / IMAGINECHINA / AFP)