La Chine lance son premier recensement depuis la fin de la politique de l'enfant unique

Le pays le plus peuplé du monde lance lundi un vaste recensement, aidé pour la première fois d'une application sur smartphone.

Article rédigé par
France Télévisions
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min.
Un enfant joue près d'un marché aux jouets, à Chengdu, en Chine, le 6 juin 2020. (XIAO YI / AFP)

La fin de la politique de l'enfant unique a-t-elle relancé les naissances en Chine ? Des millions d'agents ont commencé, dimanche 1er novembre, leur porte-à-porte pour dénombrer les habitants : le recensement du pays le plus peuplé du monde doit permettre notamment de savoir si l'abandon de la politique de l'enfant unique a permis de relancer les naissances.

Cette gigantesque opération est menée tous les 10 ans. Pour la première fois, les Chinois pourront transmettre leurs informations via une application mobile afin de simplifier le traitement des données. Le précédent recensement effectué en 2010 avait fait état d'une population de 1 339 724 852 personnes : l'augmentation depuis l'an 2000 (+5,83%) avait été de plus de 73 millions d'habitants soit davantage que la population de la France.

Une opération de deux mois, au moins

Quelque 7 millions d'agents recenseurs, des employés des administrations de quartiers et des volontaires, collectent les données. Cette opération va se poursuivre pendant deux mois, des luxueux gratte-ciels résidentiels de Shanghai (est) jusqu'aux villages reculés des montagnes du Tibet (sud-ouest).

L'analyse des résultats devrait prendre deux ans. Un des principaux enjeux : déterminer si la fin de la politique de l'enfant unique a permis une augmentation significative de la population. La limitation des naissances a été lancée à la fin des années 1970 dans un contexte de forte croissance démographique, lorsque les familles nombreuses étaient la norme. Mais la Chine a décidé en 2015 d'autoriser tous les couples à avoir deux enfants, sur fond de vieillissement de la population et d'un manque croissant de main-d'œuvre.

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.