Cet article date de plus de cinq ans.

Inde : pour la première fois, une femme devient conductrice de bus à Dehli

Sa priorité est d'assurer "la sécurité de ses passagères", a-t-elle expliqué lundi lors de sa première journée, alors que les transports publics de la ville ont la réputation d'être dangereux pour les femmes.

Article rédigé par
France Télévisions
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min.
Circulation dans une rue de New Dehli, au cœur de Dehli, en Inde, le 22 mars 2004. (THOMAS IMO / PHOTOTHEK / GETTY IMAGES)

Pour son premier jour au volant, lundi 20 avril, elle a reçu encouragements et messages de soutiens de ses passagers. Vankadarath Saritha, 30 ans, est la première femme à conduire un bus à Dehli (Inde), où les transports publics ont la réputation d'être dangereux pour les femmes. La conductrice a d'ailleurs déclaré à la BBC que sa priorité serait "d'assurer la sécurité de ses passagères".

"Aucun métier n'est réservé aux hommes"

"C'est un pas important pour l'émancipation des femmes", commente le Times of India (en anglais). Avant d'être engagée par la Dehli transport corporation (DTC), Vakandarath Saritha a d'abord conduit des rickshaws, avant de devenir chauffeure privée. "Mon père est fermier, je suis la dernière de cinq sœurs, toutes mariées, raconte-t-elle au Times. Je veux dire aux femmes de notre société qu'aucun métier n'est réservé aux hommes."

Avec ce recrutement, la compagnie de transports espère améliorer son image. Ses services ont la réputation d'être peu sûrs, particulièrement depuis qu'une étudiante a été violée dans l'un de ses bus et laissée pour morte sur le trottoir, en décembre 2012.

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.