Les feux en Australie ont brûlé les habitats de plus de 300 espèces menacées

Plus d'un milliard d'animaux ont péri dans la vague sans précédent d'incendies qui a ravagé l'est et le sud de l'île pendant des mois.

Un wallaby dans la brousse brûlée après les incendies en Australie, le 19 janvier 2020.
Un wallaby dans la brousse brûlée après les incendies en Australie, le 19 janvier 2020. (TRACEY NEARMY / REUTERS)

Neuf oiseaux, seize mammifères, sept reptiles, quatre insectes, 272 plantes… Les feux en Australie ont brûlé plus de la moitié de l'habitat connu de plus de 300 plantes et animaux menacés, dont 32 espèces en danger critique d'extinction, a annoncé le gouvernement, lundi 20 janvier.

Plus d'un milliard d'animaux ont péri dans la vague sans précédent d'incendies qui a ravagé l'est et le sud de l'île pendant des mois, brûlant une étendue plus grande que celle du Portugal. Un bilan précis pour la faune et la flore ne sera établi que dans plusieurs semaines, car il reste des feux et certaines zones brûlées sont encore trop dangereuses à explorer, selon les autorités.

Mais le ministère de l'Environnement et de l'Energie a d'ores et déjà publié une liste préliminaire (en anglais) des espèces menacées de plantes et d'animaux qui ont perdu plus de 10% de leur habitat répertorié. Plus de 80% des habitats connus ou probables de 49 espèces ont subi les flammes, tandis que 65 autres espèces ont vu 50% à 80% de leurs aires de peuplement affectées.