EN IMAGES. Grotte en Thaïlande : retour sur un sauvetage rocambolesque qui a duré 18 jours

Les derniers enfants et leur entraîneur de foot, prisonniers de la grotte de Tham Luang depuis fin juin, ont été libérés mardi. À cette occasion, franceinfo revient en images sur ce cauchemar de près de trois semaines.

La fin de leur calvaire. Après dix-huit jours passés dans la grotte inondée de Tham Luang (nord de la Thaïlande), les derniers garçons et leur entraîneur de foot ont enfin revu la lumière du jour, mardi 10 juillet. 

>> Suivez le sauvetage des trois derniers enfants et de leur entraîneur dans notre direct

Depuis le 23 juin, les sauveteurs tentaient de sortir les adolescents de ce dédale de boyaux inondés au sein de cette cavité sinueuse. "Les huit [premiers enfants secourus] sont en bonne santé", ils n'ont "pas de fièvre", a déclaré Jesada Chokedamrongsuk, responsable du ministère de la Santé publique, avant qu'un neuvième enfant ne soit sauvé mardi matin. Il a précisé qu'ils sont placés en quarantaine pour s'assurer qu'ils n'ont pas contracté de maladies infectieuses. En images, franceinfo revient sur le sauvetage rocambolesque qui dure depuis presque trois semaines.

115
Où sont-ils ? Depuis trois jours, la Thaïlande est sans nouvelle de ces douze enfants et de leur entraîneur perdus dans cette grotte inondées. Un véritable dédales de cavités que les sauveteurs explorent jour comme nuit. LILLIAN SUWANRUMPHA / AFP
215
Sans aucune nouvelles de leurs enfants depuis trois jours, les familles prient devant l'entrée de la grotte. KRIT PHROMSAKLA NA SAKOLNAKORN / AFP
315
Lors de sa prière pour les douze enfants et leur entraîneur, cette femme lisu – une tribu d'Asie du Sud-Est – sacrifie un poulet. LILLIAN SUWANRUMPHA / AFP
415
Tout le pays retient son souffle. Dans cette école de Chiang Rai, située à une soixantaine de kilomètres de la grotte, 2 000 étudiants et professeurs ont participé à une prière collective. PATIPAT JANTHONG / BANGKOK POST / AFP
515
Avec cette eau trouble comme du café, il impossible de consulter sa montre ou sa boussole. Les plongeurs ont installé une corde le long de la paroi pour leur permettre de se guider.

HANDOUT / ROYAL THAI NAVY / AFP
615
Ils sont sains et sauf ! Les enfants ont été retrouvés le 2 juillet par des plongeurs, provoquant la joie des familles et des sauveteurs.  LILLIAN SUWANRUMPHA / AFP
715
Après près de dix jours de recherche, cette première image des rescapés fait le tour du monde.  HANDOUT / ROYAL THAI NAVY
815
L'émotion sur le visage de Thanaporn Promthep, la mère d'un des douze enfants, lorsqu'elle découvre ces nouvelles images de son fils. LILLIAN SUWANRUMPHA / AFP
915
Il va maintenant falloir les sortir vivants. Pour acheminer du matériel, des hélicoptères survolent constamment la zone. Ici, un appareil de l'armée thaïlandaise transporte une pelleteuse.  PATIPAT JANTHONG / BANGKOK POST
1015
Le 5 juillet, un plongeur thaïlandais meurt lors d'une mission d'approvisionnement. Sur le chemin du retour, il succombe après avoir épuisé l'oxygène de sa bouteille. PANUMAS SANGUANWONG / AFP
1115
"Ne vous inquiétez pas, nous sommes tous forts." Cette lettre, rédigée par un des enfants prisonniers, a été ramenée à la surface par un sauveteur, le 6 juillet.  HANDOUT / ROYAL THAI NAVY SEAL
1215
Pour ne pas manquer d'air lors des missions de reconnaissance, les sauveteurs ont une idée : installer des bouteilles d'oxygène en relais dans les cavités.  KRIT PHROMSAKLA NA SAKOLNAKORN / AFP
1315
Ils sont sauvés ! Le 8 juillet, quatre enfants sont sortis sains et saufs de la grotte. A toute vitesse dans la jungle, un camion de secours les emmène vers l'hôpital le plus proche. LILLIAN SUWANRUMPHA / AFP
1415
Le 9 juillet, un deuxième groupe de quatre enfants est évacué et hospitalisé d'urgence à Chiang Rai, non loin de la grotte. Les médecins les ont placés en quarantaine pour s'assurer qu'ils n'ont pas contracté d'infection pendant ces deux semaines passées sous terre. LILLIAN SUWANRUMPHA / AFP
1515
Malgré les menaces de nouvelles pluies, les secouristes ont réussi à sortir tout le groupe de la grotte, le 10 juillet. Tous sont sains et saufs. PATIPAT JANTHONG / BANGKOK POST