Environnement : l'Indonésie renvoie ses déchets plastiques à la France

L'Indonésie refuse de devenir la poubelle du monde. 49 conteneurs bourrés de déchets plastiques et de matières dangereuses de plusieurs pays occidentaux, dont la France, ont été retournés à l'envoyeur.

FRANCE 2
#AlertePollution

Rivières ou sols contaminés, déchets industriels abandonnés… Vous vivez à proximité d’un site pollué ?
Cliquez ici pour nous alerter !

L'Indonésie a décidé de retourner à l'envoyeur des conteneurs de déchets en provenance de plusieurs pays, dont la France. Plusieurs centaines de tonnes de plastiques mélangés. Mais aussi pour les douaniers indonésiens, de nombreux déchets dangereux dont l'importation serait totalement illégale. Au total, 49 conteneurs seront donc renvoyés par l'Indonésie. L'explication officielle : la présence de matières dangereuses non déclarée. Mais officieusement, ce sont bel et bien les plastiques qui sont visés. Des déchets qui s'entassent à ciel ouvert dans toute l'Asie du Sud-est et que l'Indonésie refuse désormais d'accueillir sur son territoire.

Des flux internationaux de déchets très opaques

Un geste fort pour tenter de reprendre le contrôle sur ces flux internationaux de déchets qui ne font l'objet d'aucune déclaration particulière selon une association environnementale. "Ce que l'on sait c'est qu'au début ce sont des déchets qui sont triés par les gens, qui sont mis de côté dans les centres de tri et comme ils ne présentent pas des qualités suffisantes, ils prennent d'autres chemins, on connait aussi le bout, l'arrivée dans ces pays-là et tous les méfaits que ça cause, par contre quand on demande aux industriels ce qui se passe entre les deux (...) on n'a pas d'information", explique Thibault Turchet de Zero Waste France. Le gouvernement français promet quant à lui une plus grande transparence sur les flux de déchets.

Le JT
Les autres sujets du JT
Une plage à Denpasar (Indonésie) polluée par des déchets en plastique est nettoyée à la main.
Une plage à Denpasar (Indonésie) polluée par des déchets en plastique est nettoyée à la main. (SONNY TUMBELAKA / AFP)