En images En Indonésie, les éruptions du volcan Ruang provoquent l'évacuation de milliers de personnes

Le volcan a connu cinq éruptions depuis mardi et projeté un nuage de cendres à plus d'un kilomètre de hauteur dans le ciel.
Article rédigé par franceinfo avec AFP
France Télévisions
Publié
Temps de lecture : 2 min
Le volcan Ruang en éruption dans la nuit du 17 avril 2024 près de Sitaro (Indonésie). (CENTER FOR VOLCANOLOGY AND GEOLOGICAL HAZARD MITIGATION / AFP)

Les services de secours indonésiens sont mobilisés, jeudi 18 avril, pour évacuer plusieurs milliers de personnes menacées par l'éruption du volcan Ruang, dans le nord de l'archipel. Une alerte sur un risque de tsunami en cas d'effondrement des roches dans la mer a été émise par les autorités. Le volcan a connu cinq éruptions depuis mardi et projeté un nuage de cendres à plus d'un kilomètre de hauteur dans le ciel.

Des images publiées par des habitants sur les réseaux sociaux montrent notamment des éclairs causés par l'éruption. Ce type d'orage volcanique se manifeste lors de puissantes éruptions, qui propulsent vapeur d'eau, cendres et roches.

Le Ruang, situé sur une petite île de la province du nord de Célèbes, dans une zone isolée de l'archipel, s'est embrasé et a craché de la lave dans la nuit de mercredi à jeudi, conduisant les autorités à relever le niveau d'alerte au plus haut. Il dégageait encore une colonne de fumée pouvant atteindre 800 mètres de haut jeudi matin, selon les autorités.

Une vue du volcan Ruong situé dans les îles Sangihe (Indonésie), alors qu'il est entré en éruption, le 17 avril 2024. (CENTER FOR VOLCANOLOGY AND GEOLOGY / AFP)

Les maisons de l'île voisine de Tagulandang sont criblées de trous dus à la chute de roches volcaniques, et les habitants se préparent à quitter les lieux, au moins temporairement. Les routes sont aussi "recouvertes de matériaux volcaniques", a décrit à l'AFP un secouriste local joint par téléphone depuis le port maritime de Tagulandang. "Actuellement, de nombreuses personnes errent encore. Peut-être pour évacuer des biens précieux de leur maison", a-t-il ajouté.

Onze mille personnes évacuées

Les autorités ont annoncé l'évacuation de 11 000 des 20 000 personnes qui résident à proximité du volcan. Dans la panique, certains habitants ont tenté de fuir par leurs propres moyens, selon les autorités. "La nuit dernière, des gens ont évacué par eux-mêmes, dans le désordre, en raison de l'éruption du volcan et de la chute de matériaux et de petites pierres", a déclaré jeudi un responsable des secours, dans un communiqué cité par l'AFP. Les habitants et les touristes ont été invités à ne pas s'approcher à plus de six kilomètres du volcan. Une prison située sur l'île de Tagulandang, en face du volcan, a également été évacuée à la demande du directeur de l'établissement.

Des habitants de la zone située à côté du volcan Ruang (Indonésie) sont évacués par les autorités, le 18 avril 2024. (INDONESIA'S NATIONAL SEARCH AND RESCUE AGENCY / AFP)

Les autorités ont par ailleurs mis en garde contre un possible risque de tsunami. "Les habitants de l'île de Tagulandang, en particulier ceux qui résident près de la plage, doivent être en alerte face au risque de projections de roches incandescentes, de nuages ardents et de tsunami provoqué par l'effondrement de la masse du volcan dans la mer", a déclaré mercredi le directeur de l'agence indonésienne de volcanologie.

Ces craintes sont renforcées par de précédentes catastrophes. En 2018, le cratère du volcan Anak Krakatoa, situé entre les îles de Java et de Sumatra, s'était partiellement effondré lors d'une éruption, déclenchant un tsunami qui avait tué plus de 400 personnes.

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.