VIDEO. Elections en Birmanie : Aung San Suu Kyi est favorite, mais peut-elle vraiment gagner ?

30 millions de Birmans sont appelés à voter ce dimanche 8 novembre. Des élections qualifiées de libres pour la première fois depuis 25 ans. Explications.

Voir la vidéo
FRANCE 2

Ce dimanche 8 novembre, 30 millions de Birmans sont appelés aux urnes, une première dans le pays depuis 25 ans. Là-bas, le président est élu par le Parlement et au Parlement, les militaires de la junte au pouvoir se sont réservés 25% des sièges. "Et puis, il y a une close dans la Constitution qui prévoit que les parents d'enfants non birmans n'ont pas le droit d'être président", rapporte Alain de Chalvron, en direct de Rangoun (Birmanie). Aung San Suu Kyi, principal adversaire de la junte, a deux enfants britanniques. Elle ne pourra donc pas être élue présidente à moins de réussir à changer la loi.

Trois élections

D'habitude tellement embouteillée, la capitale de la Birmanie semble retenir son souffle à l'occasion des premières élections dites libres. Les gens sont dans les bureaux de vote. Il faut compter une bonne heure, car aujourd’hui on vote trois fois : pour l'Assemblée, pour le Sénat et pour le conseil régional. La campagne électorale s'est dans l'ensemble bien passée. "La dame de Rangoun", Aung San Suu Kyi, part grande favorite. La presse présente le scrutin comme un duel entre la lady et les militaires. Reste à espérer que si victoire de la lady il y a, elle ne sera pas confisquée.

Le JT
Les autres sujets du JT
Aung San Suu Kyi au congrès du parti d\'opposition qu\'elle dirige, à Rangoon en Birmanie, le 9 mars 2013. 
Aung San Suu Kyi au congrès du parti d'opposition qu'elle dirige, à Rangoon en Birmanie, le 9 mars 2013.  (GEMUNU AMARASINGHE / SIPA )