Cet article date de plus de six ans.

Vidéo La traçabilité des avions est difficile en pleine mer

Publié Mis à jour
Durée de la vidéo : 1 min.
FRANCE 3
Article rédigé par
France Télévisions

Les suites des recherches de l'avion d'AirAsia ont dû être interrompues à cause des mauvaises conditions météo. En plateau, Nicolas Chateauneuf fait un point sur la situation.

L'épave de l'avion d'AirAsia disparu dimanche 28 décembre dans la mer de Java a été repérée au fond de l'eau. Nicolas Chateauneuf, en plateau, revient sur la question de traçabilité des avions : "Ils sont suivis par des radars jusqu'à une certaine distance des côtes. Au-dessus des océans, ils disparaissent des écrans et sont hors de portée de ces radars".
"Dans cette zone d'ombre, pour avoir une idée de leur position, il y a tout de même le système A15. Ce sont des messages de maintenance qui sont émis par satellite à intervalles réguliers. Seulement, c'est une option payante à laquelle AirAsia n'avait pas souscrit", rapporte le journaliste de France 2.

Un nouveau système

"Certains experts planchent sur un autre système, dans lequel l'avion envoie en permanence des données (de vol, des conversations dans le cockpit ou des coordonnées géographiques) à un satellite qui renvoit ensuite le tout au sol chez le constructeur ou bien chez la compagnie aérienne. Encore faut-il que toutes les zones du globe soient couvertes", conclut Nicolas Chateauneuf.

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.