Cet article date de plus de six ans.

Vidéo Crash d’AirAsia : l'hypothèse d'un acte terroriste écartée

Publié
Durée de la vidéo : 1 min.
FRANCE 2
Article rédigé par
France Télévisions

L'analyse de la première boîte noire de l'avion abîmé en mer de Java indique que la catastrophe n'est pas due à un acte terroriste. On ignore encore les raisons du crash.

Ce mardi 20 janvier, les raisons du crash de l'Airbus d'AirAsia, abîmé en mer de Java le 28 décembre, sont encore inconnues. Mais les résultats de l'analyse de la première boîte noire de l'appareil permettent d'écarter une hypothèse : le crash, qui a coûté la vie aux 162 occupants du vol, n'est pas la conséquence d'un acte terroriste.
"Il n'y a aucun signe d'une attaque terroriste. Ce que révèlent les enregistrements, c'est que les pilotes étaient juste très occupés", a déclaré hier Andreas Hanato, enquêteur de l'aviation civile indonésienne.

Mauvais temps, erreur humaine, incident mécanique ?

Tout était normal à bord jusqu'à la dernière minute, bien qu'il est acquis que l'avion traversait une importante tempête. Aujourd'hui, on ignore encore si la catastrophe est due à la météo, à une erreur humaine ou à un incident mécanique. L'analyse des boîtes noires pourrait percer le mystère.

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Disparition du vol QZ8501 d'AirAsia

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.