Malaisie : la police écarte la piste de l'enlèvement dans l'enquête sur la mort de Nora Quoirin en 2019

La jeune franco-irlandaise a disparu en août 2019 en Malaisie. Son corps a été retrouvé à quelques kilomètres du bungalow où séjournait sa famille.

Article rédigé par
France Télévisions
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 2 min.
Des policiers malaisiens montrent un avis de recherche concernant Nora Quoirin, le 9 avril 2019 à Seremban. (MOHD RASFAN / AFP)

La police malaisienne a estimé qu'"aucun élément" ne laissait entrevoir un enlèvement de Nora Quoirin, au premier jour de l'enquête judiciaire sur la disparition de cette adolescente franco-irlandaise, lundi 24 août. Il y a un an, la jeune fille de 15 ans avait disparu et son corps dénudé avait été retrouvé près du complexe touristique où elle séjournait en famille, dans la forêt tropicale malaisienne.

La police avait conclu à une mort des suites d'une hémorragie interne, écartant tout acte criminel et avait classé l'affaire. Mais la famille croit à une possible piste criminelle et a réclamé aux autorités malaisiennes l'ouverture d'une enquête pour établir les causes de sa mort. Cette enquête judiciaire doit durer une semaine et permettre d'entendre une soixantaine de témoins.

"La disparue est passée par la fenêtre"

Le premier d'entre eux, Mohamad Mat Yusop, le chef de la police de l'État malaisien de Negeri Sembilan, a dit avoir inspecté le bungalow où étaient logées la jeune fille et sa famille et n'avoir rien trouvé de suspect. "Il n'y avait aucun élément laissant à penser que la victime avait été kidnappée", a-t-il déclaré au premier jour d'audience dans un tribunal de la ville de Seremban. 

Nous n'avons pas reçu d'appel téléphonique, d'habitude, dans ce genre d'affaire nous avons un appel disant que la victime a été kidnappée et est aux mains de certaines personnes, qui réclament une rançon.

Mohamad Mat Yusop, chef de la police de l'Etat de Negeri Sembilan

devant le tribunal

"Je pense que la disparue est en fait passée par la fenêtre". Les images de deux fenêtres du bungalow ont été montrées au tribunal, l'une ayant un loquet cassé. Mohamad Mat Yusop a déclaré avoir ordonné des recherches dès qu'il a été informé de la disparition de l'adolescente le 4 août 2019. "La famille était paniquée quand je l'ai rencontrée. J'ai assuré au père que nous mettrions tous les moyens en œuvre pour retrouver la disparue", a affirmé le chef de la police. 

L'adolescente, qui avait un léger handicap intellectuel et moteur, avait disparu au lendemain de son arrivée à l'hôtel Dusun Resort, un complexe touristique situé à 70 km environ au sud de la capitale Kuala Lumpur, en lisière de la jungle. D'intenses recherches pendant dix jours avaient mobilisé des centaines de personnes, des hélicoptères et des chiens.

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.