Cet article date de plus de sept ans.

Des hackers chinois se seraient emparés de plans d'armes de l'armée américaine

Il s'agit des "systèmes avancés" "les plus sensibles" des Etats-Unis, affirme le "Washington Post".

Article rédigé par
France Télévisions
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min.
Un avion de combat F-16 de l'armée américaine, au-dessus de la base militaire de Séoul (Corée du Sud), le 3 avril 2013. (LEE JAE WON / REUTERS)

Les hackers chinois ne chôment pas. A l'assaut des secrets industriels, et notamment des secrets américains, ils auraient mis la main sur de nombreux plans d'armes de l'armée américaine, rapporte le quotidien The Washington Post (en anglais), mardi 28 mai.

Le journal, qui cite un rapport du Conseil de Défense destiné au Pentagone et au gouvernement, indique qu'il s'agit des "systèmes avancés" "les plus sensibles" de Washington. Le quotidien précise que les programmes concernés sont "essentiels à la défense antimissile des Etats-Unis, aux avions de combat et aux navires" mais aussi aux drones. Les spécialistes américains estiment que Pékin pourrait s'en servir pour développer son propre système de défense.

Le rapport ne nomme pas directement la Chine. Mais des sources du Washington Post, des responsables de la Défense qui ont souhaité resté anonymes, ont indiqué que ces attaques faisaient partie d'une plus vaste campagne d'assauts venant de Chine.

 

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.