Chine. Des étudiants forcés à produire l'iPhone 5 ?

Les usines Foxconn, sous-traitant d'Apple, emploient de force des stagiaires, selon le "New York Times".

Foxconn est le principal sous-traitant d\'Apple en Chine (ici à Shanghai, en mai 2012).
Foxconn est le principal sous-traitant d'Apple en Chine (ici à Shanghai, en mai 2012). (WENG LEI / IMAGINECHINA / AFP)

ENTREPRISES - Alors qu'Apple s'apprête à présenter son iPhone 5 mercredi 12 septembre, Foxconn, sous-traitant et partenaire de la marque à la pomme en Chine, est la cible d'accusations embarrassantes. Selon le New York Times (lien payant en anglais), ses usines emploieraient de force des étudiants pour travailler sur les lignes de montage des smartphones.

Les étudiants de Huai'an, ville de l'est de la Chine, ont même dû cesser leurs études pendant un semestre, sous la pression des autorités, affirme le journal Shanghai Daily (lien en anglais) sur son site internet. Des centaines d'étudiants ont été conduits dans les usines, ajoute-t-il. "Ils disent avoir été forcés à travailler par les professeurs", a précisé de son côté Li Qiang, le fondateur de l'ONG China Labor Watch, dans le New York Times. "Ils ne veulent pas travailler là-bas, ils veulent étudier", a-t-il martelé.

Foxconn dément ces accusations. La société affirme avoir "depuis longtemps une politique de stages de courte durée en collaboration avec des écoles de formation professionnelle en Chine". "Les participants à ce programme de stages ont tous l'âge légal pour travailler en Chine et représentent 2,7% de sa main-d'œuvre", précise le sous-traitant dans le New York Times.