Cet article date de plus de cinq ans.

Indonésie : l'une des boîtes noires du Boeing de la Lion Air qui s'est crashé a été retrouvée

Le Boeing 737 MAX 8 de la compagnie indonésienne à bas coût a disparu des radars lundi 29 octobre peu de temps après son décollage, avec 189 personnes à bord.

Article rédigé par franceinfo avec AFP
France Télévisions
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min
Des affaires récupérées après le crash du vol Lion Air, à Jakarta (Indonésie), le 31 octobre 2018. (WILLY KURNIAWAN / REUTERS)

L'une des deux boîtes noires de l'avion de la compagnie indonésienne Lion Air qui s'est abîmé en mer lundi avec 189 personnes à bord a été retrouvée, a annoncé jeudi 1er novembre 2018 le patron du Comité national de la sécurité des transports indonésien. "Nous ne savons pas si c'est le FDR [qui enregistre les paramètres de vol] ou le CVR [qui enregistre les sons dans le cockpit]", a précisé le responsable. Pour récupérer les deux boîtes noires de l'appareil, un millier de personnes ont été mobilisées, dont des dizaines de plongeurs, de même que des hélicoptères et des bateaux.

Le Boeing 737 MAX 8 a disparu des radars lundi, douze minutes après avoir décollé de Jakarta. Il s'est abîmé en mer de Java, peu après avoir demandé au contrôle aérien l'autorisation de revenir dans la capitale indonésienne. Le ministre des Transports indonésien a annoncé avoir ordonné une inspection de "tous les Boeing 737 MAX", sans toutefois leur empêcher de décoller. Il a également ordonné le limogeage du directeur technique de Lion Air et de plusieurs techniciens de la compagnie aérienne.

Des dizaines de plongeurs ont été dépêchés sur le site, mais dès lundi soir, les services de secours n'avaient plus d'espoir de trouver des survivants. Près de 50 sacs mortuaires ont été remplis de restes humains, selon les autorités. Les dépouilles sont envoyées à l'hôpital pour des tests ADN à des fins d'identification.

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.