Chine : faute de clients, un célèbre restaurant de viande de chien ferme à Canton

En cause, l'appétit de plus en plus faible des Chinois pour ce type de mets et des normes plus strictes.

Un étal de viande de chien, le 22 décembre 2014, à Guiyang, dans le sud de la Chine.
Un étal de viande de chien, le 22 décembre 2014, à Guiyang, dans le sud de la Chine. (AFP)

Il est de plus en plus difficile de trouver un bon restaurant pour manger du chien à Canton (Chine). L'un des plus fameux de cette grande ville du sud, le Sunshine, a fermé, rapporte lundi 18 mai le Guangzhou Daily, cité par le South China Morning Post (en anglais). Le journal local précise que de nombreux restaurants proposant des mets à base de canidés ont fait de même ces derniers mois.

En cause, l'appétit de plus en plus faible des Chinois pour la viande de chien, même dans cette région du sud où, selon un proverbe, les habitants mangent "tout ce qui a quatre pattes, sauf les tables et les chaises". "De plus en plus de gens ont réalisé l'importance de protéger les animaux et refusent donc de manger de la viande de chiens", analyse un Cantonnais, cité par le journal local.

10 millions de chiens mangés chaque année dans la région

L'attitude des autorités de la ville est également invoquée pour expliquer cette fermeture. Elles ont publiquement conseillé de ne pas manger de chien pour des raisons sanitaires et envisagent d'inspecter plus scrupuleusement les sources d'approvisionnement de viande de la ville.

L'animal ne va cependant pas disparaître des menus et des étals de sitôt. En 2013, la Société chinoise de protection des petits animaux, citée par Libération, estimait qu'environ 10 millions de chiens étaient mangés chaque année dans le Guangdong, la région de Canton.