Bruxelles propose de taxer lourdement les panneaux solaires chinois

Les taxes pourraient être de 47%, mais certains Etats membres redoutent l'ouverture d'une guerre commerciale avec les Chinois.

Des techniciens inspectent des panneaux solaires à Ningguo, dans la province d\'Anhui (est de la Chine).
Des techniciens inspectent des panneaux solaires à Ningguo, dans la province d'Anhui (est de la Chine). (SONG WEIXING / IMAGINECHINA / AFP)
avatar
franceinfo avec AFPFrance Télévisions

Mis à jour le
publié le

Les panneaux solaires vont-ils ouvrir un front économique entre l'Europe et la Chine ? Bruxelles a proposé aux 27 Etats membres de l'UE, mercredi 8 mai, de taxer lourdement les importations de panneaux solaires chinois, selon une source européenne.

Ces taxes seront en moyenne de 47% et les Etats membres devront se prononcer sur cette proposition d'ici le 5 juin. "La procédure de consultation a été engagée. La Commission demande aux Etats de se prononcer sur sa proposition", a annoncé cette source sous couvert d'anonymat.

Guerre commerciale en vue

La décision d'imposer ces lourdes taxes va en effet déclencher une guerre commerciale avec la Chine, ce qui préoccupe de nombreux Etats en raison des conséquences pour d'importants secteurs industriels, notamment l'aéronautique.

Les enjeux ne sont pas négligeables : en 2011, la Chine a exporté en Europe pour 21 milliards d'euros de panneaux solaires et de composants. En janvier, le gouvernement français, tout en présentant un plan de soutien au secteur photovoltaïque, avait dénoncé la "concurrence d’équipements photovoltaïques importés en Europe à partir de pays qui ont soutenu leur industrie photovoltaïque par des aides tout en protégeant leur marché national d’importations".

De son côté, la Chine a elle aussi ouvert, le 1er novembre, une enquête pour déterminer si les produits de la filière solaire qu'elle achète à l'UE bénéficient de subventions indues ou sont vendues à perte.