Bali : des bénévoles bravent le danger pour sauver des animaux domestiques menacés par un volcan

Des organisations de protection des animaux et les autorités se hâtent pour secourir des dizaines de milliers d'animaux abandonnés lors des opérations d'évacuation près du volcan Agung. Ce dernier menace d'entrer en éruption à tout moment.

Un membre d\'une association de protection des animaux évacue un singe, menacé par le risque d\'éruption du volcan Agung, dans la ville de Sideman (Bali, Indonésie), le 29 septembre 2017.
Un membre d'une association de protection des animaux évacue un singe, menacé par le risque d'éruption du volcan Agung, dans la ville de Sideman (Bali, Indonésie), le 29 septembre 2017. (BAY ISMOYO / AFP)

Des bénévoles bravent le danger pour sauver des milliers d'animaux abandonnés dans la "zone rouge" autour d'un volcan qui menace, samedi 30 septembre, d'entrer en éruption à Bali (Indonésie). Plus de 144 000 habitants vivant dans cette zone dangereuse autour du mont Agung ont été évacués depuis que le gouvernement a décrété le niveau d'alerte maximale le 22 septembre. Les autorités recommandent de rester à au moins neuf kilomètres du cratère du volcan, dont l'activité sismique fait craindre une éruption pour la première fois depuis 1963.

Malgré ces recommandations, des organisations de protection des animaux et les autorités se hâtent pour secourir des dizaines de milliers d'animaux abandonnés lors des opérations d'évacuation. L'ONG de Jakarta Réseau d'aide aux animaux et une dizaine d'autres ont formé une équipe d'urgence de 12 personnes qui effectuent des allers-retours dans la zone dangereuse. Ils risqueraient d'être atteints par une pluie de cendres et des gaz brûlants en cas d'éruption soudaine du mont Agung, loin des attractions touristiques.

Des centaines d'animaux déjà évacués

"Nous sauvons, nous évacuons et nous nourrissons des animaux dans la zone rouge, explique une membre de Jakarta Réseau d'aide aux animaux. Je suis vraiment inquiète, car nous tous qui agissons ensemble pour sauver les animaux ne savons pas quand il y aura une éruption. Des séismes se produisent tous les jours, peut-être toutes les heures." 

Les membres de l'organisation ont déjà évacué des centaines d'animaux parmi lesquels des singes, cochons, chiens, poulets et vaches, indique l'ONG. Tous sont abrités dans des refuges temporaires où ils sont nourris. Leurs propriétaires sont encouragés à venir les voir aussi souvent que possible pour s'assurer qu'ils sont bien soignés.