Cet article date de plus de quatre ans.

Officiellement disparu, le tigre de Tasmanie a-t-il survécu dans le nord de l'Australie ?

Des scientifiques de Townsville ont observé des "traces possibles" de ce marsupial dans le nord du Queensland, en Australie. Une annonce qui laisse la plupart des spécialistes dubitatifs.

Article rédigé par
France Télévisions
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 2 min.
Des tigres de Tasmanie photographiés au zoo de Hobart, sur l'île de Tasmanie (Australie), en 1933. (UNIVERSAL HISTORY ARCHIVE / UNIVERSAL IMAGES GROUP EDITORIAL)

Et si le tigre de Tasmanie n'était plus un animal disparu ? Le dernier spécimen connu de ce marsupial est mort en captivité, au zoo de Hobart, dans l'Etat de Tasmanie, en 1936. L'espèce est officiellement déclarée disparue depuis 1982. Cependant, des scientifiques affirment avoir retrouvé des traces de ce loup marsupial, décrit The Guardian (en anglais), mardi 28 mars.

De récents témoignages indiquant la présence d'un animal ressemblant au tigre de Tasmanie dans l'Etat du Queensland ont conduit des scientifiques de l'université James Cook de Townsville à relancer des recherches. L'un d'entre eux, le professeur Bill Laurance, a recueilli le témoignage de deux personnes ayant aperçu deux potentiels tigres de Tasmanie dans la péninsule du Cap York, à l'extrémité nord de l'Australie. "Ils ont donné des descriptions détaillées et plausibles, précise le quotidien. Les observations ont toutes été faites durant la nuit."

Plusieurs témoignages, aucune preuve formelle

L'un des témoins est un employé des Parcs nationaux, l'autre campe fréquemment dans la région. Leur description de l'animal semble peu compatible avec les attributs d'autres grandes espèces connues dans la région, comme le dingo ou les chiens et cochons sauvages. Lors de leur témoignage, les individus "étaient très nerveux, ils avaient peur de se confier et qu'on les stigmatise", précise le chercheur.

Depuis que le projet de recherche a été lancé, les scientifiques de Townsville assurent avoir reçu d'autres témoignages... mais aucune preuve formelle. Cette "résurrection" du tigre de Tasmanie laisse donc la plupart des spécialistes très sceptiques, l'animal n'ayant plus été observé sur le continent australien depuis plusieurs centaines d'années, même s'il a survécu jusque dans les années 1930 sur l'île de Tasmanie. En 2013, plusieurs témoignages avaient ainsi fait état de la présence du marsupial en Tasmanie, comme le relatait le Huffington Post (en anglais). Mais sur place, aucune preuve de sa présence n'a été retrouvée, et les excréments ou poils présentés comme étant ceux du tigre de Tasmanie provenaient en fait d'autres espèces.

Si aucun thylacine (nom scientifique donné au tigre de Tasmanie) n'est détecté, le projet permettrait néanmoins d'améliorer la compréhension sur la situation des mammifères en voie de disparition dans la péninsule, "nous récolterons certainement de nombreuses données sur les prédateurs présents dans la région", précise Sandra Abell, chercheuse à l'université James Cook.

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Asie-Pacifique

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.