Attentat en Nouvelle-Zélande : le tireur présumé comparaîtra samedi devant le tribunal de Christchurch

Après l'attentat meurtrier dirigé contre deux mosquées de Nouvelle-Zélande vendredi 15 mars, le pays est plongé dans l'effroi et craint que le bilan des victimes ne s'alourdisse.

Voir la vidéo
France 3

Le bilan est toujours de 49 morts et 20 blessés graves. Après l'attentat perpétré en Nouvelle-Zélande contre deux mosquées, les autorités craignent que le nombre de victimes s'alourdisse. "L'un des assaillants qui a été arrêté comparaîtra demain le tribunal à Christchurch", rapporte la journaliste Charlène Bourlon, depuis Auckland (Nouvelle-Zélande). Lors d'une conférence de presse, la Première ministre, Jacinda Ardern, a définit que le pays était un État de diversité.

Une cagnotte ouverte pour les victimes

Les actes de soutien arrivent en masse depuis le monde entier. De nombreuses personnalités, notamment sportives, ont manifesté leur peine via les réseaux sociaux. "D'autres actions de solidarité sont mises en place comme l'ouverture d'une cagnotte d'un site néo-zélandais pour venir en aide aux familles des victimes des attentats", conclut Charlène Bourlon.

Le JT
Les autres sujets du JT
Un policier surveille un cordon de sécurité, le 15 mars 2019, à Christchurch (Nouvelle-Zélande).
Un policier surveille un cordon de sécurité, le 15 mars 2019, à Christchurch (Nouvelle-Zélande). (DIEDERIK VAN HEYNINGEN / ANADOLU AGENCY / AFP)