Attentat en Nouvelle-Zélande : l'assaillant présumé aurait séjourné en France, des investigations sont en cours

Alors que l'assaillant présumé de l'attaque terroriste en Nouvelle-Zélande avait séjourné à Paris durant l'élection présidentielle de 2017, des recherches sont en cours pour en savoir davantage sur son passage en France.

Voir la vidéo
France 2

Sur les réseaux sociaux, l'assaillant présumé de la tuerie de Christchurch (Nouvelle-Zélande) a indiqué avoir séjourné en France durant la dernière élection présidentielle. Dans un manifeste de 73 pages, il décrit sa radicalisation en évoquant sa déception lors de la défaite de Marine Le Pen. "Les policiers français sont donc en train de vérifier si cette information est établie et si c'est le cas, ils vont chercher à savoir où il a circulé, qui il a rencontré et dans quelles circonstances il a pu voyager", indique la journaliste Anne-Claire Poignard en direct du ministère de l'Intérieur à Paris.

Renforcement de la sécurité autour des lieux de culte

Vendredi 15 mars, Christophe Castaner a annoncé un renforcement de la sécurité autour des lieux de culte , des patrouilles vont être organisées. "Le ministre de l'Intérieur appelle les préfets à la plus grande vigilance", conclut Anne-Claire Poignard.

Le JT
Les autres sujets du JT
Le drapeau néo-zélanddais en berne au Parlement à Wellington, le 15 mars 2019, après les attentats de Christchurch.
Le drapeau néo-zélanddais en berne au Parlement à Wellington, le 15 mars 2019, après les attentats de Christchurch. (MARTY MELVILLE / AFP)