A la découverte de l'agathe magique de Chine

Surnommée "or rouge", cette pierre précieuse est très prisée par les Chinois. Alain de Chalvron est parti à sa recherche chez les Chinois Yi, aux confins du Tibet. 

FRANCE 2

Bienvenue chez les Yi, une minorité de huit millions de Chinois réputés durs à cuire. Ils pratiquaient l'esclavage jusqu'en 1956. Pas bien riches (500 euros par an en moyenne), ils vivent aux confins du Tibet dans la province du Sichuan. Ce village jouit toutefois d'un trésor local : l'agathe de Chine. Une pierre précieuse que les Chinois idolâtrent pour ses vertus curatives.

Minerai public

Problème : ramasser "l'or rouge" dans le lit asséché de cette rivière - où le maire du village a fini par bien vouloir emmener Alain de Chalvron -, est interdit. Cette ressource appartient à l'État, même si les entorses semblent tolérées. Une télévision chinoise a révélé le pot-aux-roses récemment, depuis, Pékin a tout de même serré la vis aux chercheurs d'agathe. Pour s'offrir un bracelet d'"or rouge", il faut compter 500 euros.

Le JT
Les autres sujets du JT